Contact

jeudi 10 février 2011

Des paroles aux actes 4

La conversation entre Madame M et maman s'était terminée sur une forme de connivence. Discution débutée sous l'angle de la confidence, et achevée avec celui de la complicité, quand au traitement nécessaire pour curer ma coupable inattention du matin.

Je n'ai pas le script, le souvenir précis des paroles échangées, mais je garde le souvenir de leurs sens. J'étais très inquiet sur le retour à la maison.
Frêres et soeurs récupérées, tout le monde dut faire ses devoirs. Mais il fut annoncé qu'une discussion entre quatre yeux était prévue pour moi.

Mes quelques leçons furent examinées. Je ne fus pas brillant. Le doute, la crainte, de la discution à venir, m'empêchait de me concentrer.  Tout heureux d'avoir échappé au pire le matin, devrais-je me résoudre à l'envisager le soir ?

J'aurais voulu avoir une machine à remonter le temps.Non ce n'était pas possible, cela n'était pas arrivé. Et une voie intérieure me contredisait : oui, coupable je l'étais et je le savais. Mais qu'importe, l'important était de chercher des arguments, de croire que madame M, maman m'épargnerait LA punition tant redoutée..

Maman va bientôt arriver. Plus que quelques minutes pour l'attendrir, apprendre encore et encore, rattraper ces maudites minutes du matin. Et non je ne fus pas brillant. Pas mauvais. non plus.

Je me vois déjà, non en haut de l'affiche, mais sur les genoux maternels... J'espère convaincre que la fessée n'est pas necessaire, et par là même j'en accepte déjà sa venue..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails