Contact

samedi 16 avril 2011

Continuation ?

Je suis un peu découragé.

J'en suis le principal fautif : d'avoir laissé passé tout et n'importe quoi comme "commentaire". Fautif également d'avoir découragé des lecteurs/lectrices dans leurs tentatives de me donner quelque commentaires ou conseils.

Je voudrais juste par ce blog retranscrire ce que fut pour moi la fessée, essentielemnt maternelle, plus largement féminime,... mais pas uniquement, et pas forcement uniquement manuelle.

Sans doute c'est moins "sexy" qu'une parole féminne.

lundi 11 avril 2011

"C'est pour ton bien"

"C'est pour ton bien"

Je sais bien que cette citation est très utilisée par les mouvements anti-fessée, pour la dénoncer.

C'était pourtant l'une des phrases auto-justificatrice de maman. Une vrai mission pour elle.

Cette phrase suivait la fessée, comme une réconciliation, toute colère éteinte de son coté, et, généralement, épuisé tout autant physiquement que psycholiquement par la fessée, cette phrase était comprise comme telle.

Cette phrase suivait nos fessées, lors de rappels plus ou moins  publiques, desdites dernières fessées.
Related Posts with Thumbnails